N150. Les Brumes de l'Autre Monde

Frédéric Kurzawa
Noire  150. Les Brumes de l'Autre Monde
ISBN-13: 978-1-64932-079-7
256 pages - 20 euros


illustration: Mike Hoffman


Pour son premier recueil de nouvelles publié dans cette collection, Frédéric Kurzawa a choisi le thème du brouillard. Car la brume ou le brouillard fascinent autant qu’ils effrayent. La brume sert parfois de frontière entre deux mondes : celui des humains et celui des créatures surgies de l’Autre Monde. Elle peut également avoir des conséquences fâcheuses pour le voyageur imprudent ; elle peut lui faire perdre tous ses repères spatio-temporels. Dès lors, il court le risque de s’égarer, de perdre son chemin, de croiser des personnes malveillantes, de se blesser ou même de trouver la mort. Car si la brume égare le voyageur et lui fait perdre ses repères spatio-temporels, nul ne sait où il peut arriver et à quelle époque le destin va le conduire.
 
Le brouillard peut aussi embrouiller les esprits comme en témoigne l’expression « être dans le brouillard ». Dans ces conditions, il est parfois facile de quitter la réalité pour entrer dans un monde étranger qui n’a plus rien à voir avec la réalité présente.
 
Quelle que soit son épaisseur et quelle que soit sa nature, la brume enveloppe le paysage dans un voile de mystère qui efface la réalité présente et dirige le voyageur imprudent vers un monde qu’il ne connaît pas et dont les règles diffèrent de tout ce qu’il a connu. Car s’aventurer dans la brume ou le brouillard, c’est s’aventurer dans l’inconnu... une expérience que vont vivre les personnages de ce recueil... souvent à leurs dépens.
 
Frédéric Kurzawa est spécialiste du monde celtique irlandais et écossais. Le brouillard est donc une réalité qu’il a rencontrée dans ces terres de brumes, mais aussi dans leurs mythologies. Il a également été un collaborateur de la défunte revue Fiction, jamais remplacée à ce jour.


TABLE DES MATIERES:

Avant-Propos. 
Le chevalier dans la brume. 
Une larme de solitude. 
Rencontre nocturne. 
L’aire de repos. 
L’autoroute. 
De la fenêtre d’en haut 
Ligne de vie. 
Un Passalorynchithe incompris. 
Les graffitis. 
Rien à déclarer 
L’auto-stoppeuse. 
La clef. 
Le mur 
Le brouillard. 
La flèche des dieux. 
Le puits.
L’homme qui avait peur du feu. 
La corde du pendu. 
Le chant des lavandières.
Les chevaux. 
L’ossuaire. 
Cauchemar 
L’accident 
L’avare.
Le concert 
La devinette.