F59. Skylark DuQuesne

Edward Elmer "Doc" Smith traduit par Martine Blond

Fusée 59. Skylark DuQuesne (Dimension Skylark 3)
ISBN-13: 978-1-61227-645-8
344 pages - 22 euros


DuQuesne savait exactement où se situait la galaxie DW-427-LU, le péril mortel qu'elle abritait, et de quelle manière inciter Seaton à mettre le cap sur cette galaxie. Il avait trouvé le moyen d’éliminer son rival de toujours et toute son équipe, puis de s'emparer du Skylark de Valeron. Et, cerise sur le gâteau, il savait comment masquer ses traces !
 
Edward Elmer « Doc » Smith (1890-1965) est, à juste titre, considéré comme l’un des pères du « Space Opera » aux côtés d’Edmond Hamilton et de Jack Williamson.


Surtout connu en France pour sa saga des « Fulgurs » (« Lensmen »), Smith est également l’auteur d’une autre série, celle des « Skylark », dont le premier tome fut rédigé en 1919 mais publié seulement en 1928 dans les pages du célèbre magazine Amazing Stories.
Ce volume présente le quatrième et dernier roman de cette série, jusqu’ici inédit en version française, traduit par Martine Blond et accompagné d’une introduction de Jean-Michel Archaimbault.


Écrit et publié dans la première moitié des années 60, donc près de 30 ans après le troisième volet, « Skylark DuQuesne » se déroule dans la continuité directe de l’action antérieure tout en se révélant parsemé de détails et de connotations très « sixties ». Flamboyant fleuron du grand « Space Opera » classique, ce véritable bouquet final enchaîne péripéties, surprises et coups de théâtre tout en privilégiant l’évolution spectaculaire de « Blackie » DuQuesne, anti-héros à très forte potentialité, jusqu’à lui faire éclipser les personnages positifs de la saga.

lisez un chapitre